Le Karaté Koshiki Moderne

Le koshiki moderne est une forme japonaise de karaté avec contact contrôlé, développé vers la fin des années 70 qui se caractérise par :

·        Le port d’un équipement protecteur (azen bogu) qui comprend un masque (men) muni d’une bulle en plastique, un plastron (do) une coquille. En revanche les armes naturelles (pieds, mains, tibias, etc.) ne sont pas protégées.

·        Le contact direct et contrôlé des coups sur les parties du corps de l’adversaire qui sont protégées. Le contact contrôlé signifie que le membre (pied, poing, main, etc.) utilisé pour exécuter une technique doit être ramené en arrière et revenir a sa position initiale dés qu’il y a contact. De plus le contact au visage doit être léger.

L’équipement protecteur utilisé a l’entraînement de koshiki convient aux Karatekas de tous les styles qui désirent pratiquer le contact. Il permet en effet de faire passer la connaissance d’une technique a son stade ultime, celui du permet en effet de saisir certains aspects des techniques du karaté classique que la pratique seule sans contact ne permet pas d’atteindre.

De plus le karaté koshiki peut également être pratiqué dans une but sportif car il existe un réseaux koshiki international de compétition dont les principales caractéristiques sont :

·        Le port de l’équipement protecteur Super Safe qui permet le contact direct et contrôlé des coups sur cet équipement.

·        la possibilité, pour les combattant de pouvoir marquer plusieurs demi-points successifs (waza-ari) et contre attaquer immédiatement après avoir été touchés par un waza-ari de l’adversaire, sans que l’arbitre interrompe le combat.

·        L’addition plusieurs waza-ari (demi-points) respectivement marqués par les combattants jusqu’ a ce que la durée réglementaire du combat soit écoulée. le vainqueur est alors celui qui totalise le plus grand nombre de waza-ari.

·        L’arrêt immédiat du combat dés que l’un des combattant obtient la victoire en marquant trois waza-ari successifs avec un enchaînement de trois techniques consécutives (renzoku waza) sans que l’adversaire puisse marquer un seul

      waza-ari pour casser cet enchaînement.

·        L’arrêt immediat de combat dés que l’un des combattant obtient la victoire en effectuant un balayage immédiatement suivi d’une technique parfaitement exécutée sur l’adversaire qui est au sol.

·        L’utilisation des reglements de tournois de la féderation mondiale de karté koshiki, dont le siége est a tokyo.

 Cette féderation a été créée au début des années 80 par le maître japonais Mazayuki Hisataka, ainsi que les règlements de compétition en vigueur et l’équipement protecteur qu’elle utilise.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DEKKAR AYAD

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site